LE KENDO

Le kendo est l’art japonais de l’escrime où sont face à face deux pratiquants revêtus de protections. Ils cherchent mutuellement à se porter des frappes au moyen d’un sabre de bambou manié à deux mains.

Au Japon, le kendo est pratiqué de façon régulière par environ 7 millions de japonais pour environ 6000 licenciés en France.

Du 7eme au 17eme siècle, les guerriers japonais ont développé de nombreuses pratiques martiales mais finalement ils ont concentré leur efficacité sur le sabre.

Ainsi était né le kendo. Sa pratique codifiée s’est ensuite popularisée et n’a cessé de croitre jusqu’à la seconde guerre mondiale et s’est internationalisée à partir des années 50.

L’âme du samouraï était son sabre et son histoire se confond avec celle du Japon.

 

 

L’IAIDO

L’iaido est l’action de dégainer le sabre et de frapper en un seul geste.

L’iaido sollicite la concentration, la coordination et la synchronisation, la stabilité et le Kimé (esprit de décision).

Le pratiquant utilise un katana, sabre forgé, et tente de vivre la concentration, la vigueur et la beauté dans un esprit de paix, dans un combat codifié face à un ou plusieurs attaquants supposés.

Concrètement, la séquence est répétée jusqu’à trouver le geste parfait. Cette répétition permettra l’amélioration et l’union du sabre au corps et à l’esprit.

En iaido, l’idéal au combat est de ne pas sortir son sabre mais dissuader l’adversaire dans l’intention de l’attaque. Cette technique contient en même temps la réalisation d’une attaque définitive et en même temps une présence et une menace qui permettent à l’adversaire de renoncer.

 

 

Les horaires

 

 


VIDEO DE PRESENTATION